A la fin du mois d'avril, les chemins qui traversent la lande voient éclore les asphodèles fières et droites, dont le vent fait osciller les fragiles corolles. C'est le souffle du vent de mer qui fait chuchoter les syllabes frémissantes et légères de leur nom.

asphodele_3.jpg