Empreintes fugitives

Petit bonheur du jour

Vu de la fenêtre de ma chambre ce matin, dans la lumière orangée du matin qui faisait luire son bec, un faisan traversait d'un pas mesuré et digne le pré...
J'ai préféré le contempler longuement avant qu'il ne disparaisse dans le bois d'acacias plutôt que de me précipiter au rez-de-chaussée pour attraper mon appareil photo!
Tant pis, il ne restera qu'imprimé sur ma rétine.
Souvent, lorsqu'on photographie, on oublie de regarder...

Commentaires

1. Le 01 février 2021, 06:07 par mirovinben

Je confirme à la fois le petit bonheur, son côté fugace et fragile et le risque de l'interrompre prématurément en faisant (!) fuir le faisan alors qu'on braque l'objectif vers lui.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet