Empreintes fugitives

Les gens qu'on aime #6

Quelqu’un qu’on n’aimait pas au début mais ça a changé: aucune idée ne me vient!
Généralement mon premier élan ou ma réticence spontanée se confirment par la suite.

Oui, bien sûr j'ai changé parfois d'avis sur certaines personnes mais il s'agit plutôt de la sphère publique: artistes ou écrivains que j'ai appris à apprécier avec le temps.
Je n'ai pas l'impression d'avoir rencontré et surtout côtoyé des gens que je n'aimais vraiment pas. Au pire ceux avec qui j'étais en profond désaccord, je ne les ai pas fréquentés et j'ai une indulgence naturelle qui m'empêche de "ne pas aimer".
On ne peut pas tous réagir de la même manière, on n'a pas tous le même caractère, les mêmes priorités....et c'est heureux.

Enfin, ils sont sûrement nombreux ceux que j'ai croisés et qui ont eu de bonnes raisons de ne pas m'aimer , moi!!!



la-colombe-poignardee.gif, nov. 2020

La Colombe poignardée et le jet d'eau , G. Apollinaire, Calligrammes

Commentaires

1. Le 10 novembre 2020, 17:55 par Valérie de haute Savoie

Pareil, je me suis creusée la tête, et je me suis dit la même chose que toi. En général ma première impression est celle que je garde. J'ai perdu des amis, parce que nous avions pris des chemins différents, mais sans que cela soit négatif.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet