Empreintes fugitives

20 ans déjà!

Au hasard des rangements, j'ai retrouvé cette photo défraîchie et floue, vieux tirage papier, du temps d'avant le numérique, datant de 1997 ou 98, lors d'un de nos premiers séjours sur l'île...

dt.jpg, juil. 2020

En juillet 2000, nous passions nos premières vacances dans la maison-lumière...Comme le temps a filé vite!
Six ans que j'y reviens seule, que je m'émerveille toujours de la magie des lieux et sa présence emplit toujours cet espace qu'il avait créé de toutes pièces à la mesure de son amour pour l'île.

Commentaires

1. Le 08 juillet 2020, 06:27 par mirovinben

Je comprends et partage ce que tu peux ressentir.

Il y a des présences un peu magiques qui font penser que quelque part, sur un Grand Balcon, nos absents nous regardent et nous encouragent...

2. Le 08 juillet 2020, 11:17 par Gilsoub

Billet de nostalgie touchant. Oui, le temps file beaucoup trop vite, je me le dis tout les jours.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet