Empreintes fugitives

Suède 2019#3

bohuslan_7.jpg, mai 2020




Dans le Bohuslan, toujours. L'un des nombreux fjords. Ici leur particularité : ils n'ont que très peu de falaises mais s'enfoncent très loin dans les terres avec de multiples bras. Des petites routes aux détours infinis permettent de les rejoindre. Des milliers d'oiseaux, un calme impressionnant. J'ai été particulièrement sensible à la sérénité qui s'en dégage.

Commentaires

1. Le 04 juin 2020, 09:35 par mirovinben

Je trouve apaisantes les étendues d'eau, surtout si elles sont calmes. Et je me suis aperçu lors d'un séjour à Chamonix combien une vallée encaissée pouvait m’oppresser... si je restais en bas.

A part ça et rien à voir : la case à cocher "Se souvenir de moi sur ce blog" n'a aucun effet.

2. Le 04 juin 2020, 13:04 par Anthom

Oui, je m'en suis aperçu...Comme disait Boris Vian "Y a queq'chose qui cloche là-dedans, Faut qu'j'y r'tourne immédiatement!" (La Java des bombes atomiques)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet