Empreintes éphémères

mARTch: Un art vivant peu connu, originaire d’un pays lointain

Je vais mettre le thème à ma sauce: c'est un art vivant très connu, très répandu en Europe mais qui possède des ancêtres extraordinaires à Java, Bali...(le "wayang golek" indonésien entre autres.)

Il s'agit de l'art de la marionnette qui s'est bien sûr épanoui à Lyon où existe une tradition marionettiste très ancrée -elle a son musée, le Musée Gadagne - et qui a toujours accueilli ses cousines italiennes, les "Puppi".

Le spectacle de marionnettes le plus époustouflant qu'il m'a été donné de voir est celui créé par la compagnie de l'artiste lyonnaise Emilie Valantin, "Un Cid" que j'ai vu au théâtre de la Renaissance d'Oullins en 1994.
Il s'agit de marionnettes...EN GLACE!

Je garde le souvenir de moments magiques et intensément émouvants...

 

 

 




 

 

 

 

mARTch: Une composition pour piano

J'ai découvert G. Cziffra lorsque j'étais adolescente lorsque j'ai eu la chance d'assister à un de ses concerts dans les années soixante.
 

Ici, la Polonaise opus 53, dite "héroïque", morceau que j'ai écouté et réécouté à l'infini à l'époque sur mon "tourne disque Teppaz"...objet cultissime!!



teppaz.jpg, mars 2022

 

 

 

 

 

 



 

 

 

mARTch: Un roman du XIXe

Je ne vais pas parler de mes goûts, ce serait complètement faussé d'ailleurs car j'ai passé ma vie professionnelle à essayer de faire découvrir les livres à mes élèves et qu'il y a une différence fondamentale entre la reconnaissance de l'oeuvre et le plaisir ou l'émotion qu'un livre peut procurer.
C'est plutôt l'idée de découverte qui m'intéresse dans ce thème, "un roman du XIXème"
J'ai eu la chance inouïe, à une époque où "tous les livres n'étaient pas à mettre entre toutes les mains", d'avoir des parents qui ne contrôlèrent jamais mes lectures. Je suis entrée au lycée à 10 ans et à partir de cet instant là, j'ai lu tout ce qui me tombait entre les mains et je me bâtis ainsi une bibliothèque idéale qui contribua largement à construire mon imaginaire et à me faire aimer la langue et l'écriture.

"Wuthering Heights", "Les Hauts de Hurlevent" (que j'ai toujours refusé de voir au cinéma afin d'en garder ma représentation personnelle) fut un de ces livres passeur de mots et d'images.

bronte.jpg, mars 2022

mARTch: Un dessin d'enfant

C'est un dessin fait par ma petite fille Eva, elle avait entre 6 et 7 ans.
Je l'ai accroché dans la chambre des enfants. Il m'émerveille toujours autant!

dessin_eva.jpg, mars 2022


mARTch: Une scène de film qui vous fait rire à chaque fois

Je ne vais pas égrener la liste des scènes qui me font immanquablement rire dans ce qui est pour moi le must des comédies!

Alors, au hasard...et ça marche à tous les coups...

 



 

 

dernier jour

cuisine_lumiere.jpg, mars 2022

Je quitte demain matin ma maison-lumière pour rentrer dans mon pays forézien. Les vacances ont été trop courtes!

vague.jpg, mars 2022

mARTtch: Un texte de chanson française qui vous émeut particulièrement

Seul le prénom change...
Chut, j'écoute et je pense à lui.
 



 

Elégante et virevoltante

On la reconnaît à son balancement de queue caractéristique, qui lui vaut le nom de "hoche-queue".
La bergeronnette grise affectionne les endroits ouverts et la proximité de l'eau. Sur l'île, on la trouve à l'arrière de la lande aux abords des arbustes.

bergeronnette_grise.jpg, mars 2022

Cliché pris le 21 mars entre l'aérodrome et la côte.

mARTch: Votre meilleure expo / visite de musée


Impossible, parmi toutes les expositions visitées, découvertes ou vues et revues, celle qui m'aurait le plus marquée!
Aujourd'hui, je pense spontanément aux toiles impressionnistes de Monet (dont je suis une inconditionnelle) dont il a fait don à la France juste après l'armistice du 11 Novembre 1918, et dont il avait fait le symbole de la paix!

Il écrit alors à G. Clémenceau, dont il était l'ami: "Je suis à la veille de terminer deux panneaux décoratifs, que je veux signer du jour de la Victoire, et viens vous demander de les offrir à l’Etat, par votre intermédiaire."
Il travaillait aux nymphéas depuis 1899, il le fera jusqu'en 1926, date de sa mort.
A partir de 1914, il se concentre sur un projet de fresque murale qui comptera finalement huit panneaux exposés au Musée de l'Orangerie sur 200m2. L'installation se fera selon les plans de Monet en 1927, peu de temps après sa mort.
Je n'ai jamais manqué, à chaque déplacement à Paris que j'ai pu effectuer, de me rendre à l'Orangerie, pour respirer l'atmosphère si particulière de cet espace où l'on se sent totalement hors du temps, entièrement absorbé par la magie de la peinture de Monet.

Petite visite virtuelle...ICI

monet.jpg, mars 2022

mARTch:Un livre qui propose une vision du futur

Bien sûr, j'ai fait étudier à mes élèves les classiques que sont "Le Meilleur des Monde de Huxley", "1984" de Orwell, "Les Chroniques Martiennes" de Bradbury, "Des Fleurs pour Algernon" de D. Keyes, j'y ai même pris plaisir! Mais je dois avouer que je n'aime pas trop la science fiction!
Bien sûr j'ai vu "Soleil Vert" qui m'avait beaucoup impressionnée, "Blade Runner" qui m'avait scotchée (et que j'ai aussi fait étudier), "2001 Odyssée de l'espace", que j'ai revu longtemps après sa sortie et que j'avais trouvé vieilli, "Star Wars" que j'ai découvert avec mes enfants...je pense que je suis plus réceptive à la vision cinématographique du futur.

Il y en a un que j'ai même revu plusieurs fois avec toujours autant de plaisir, même si ce n'est sans doute pas le meilleur au palmarès des cinéphiles- SFphiles..., c'est "Abyss" de J. Cameron. L'histoire, je l'ai un peu oubliée, ce n'est pas cela l'important pour moi dans ce film. J'ai aimé la poésie qui se dégage du film et la dimension onirique qu'il revêt.

C'est qui le Roi?

"Tout petit et pourtant tellement grand"
Casse-tête aujourd'hui, le jeu de Virginie (C'est ICI) ...

Celui-là est certes petit, mais tellement grand dans sa tête!


lennon.jpg, mars 2022

Je passe!

J'ai séché sur le thème du jour. Qu'est-ce que c'est qu'un "film raté"?
Il y a un certain nombre de films que je n'irai pas voir, car je n'en aime ni le genre ni le propos. Sont-ils ratés pour autant? je ne sais pas. On peut décréter qu'un film est raté s'il n'a pas atteint son but ou que les outils cinématographiques sont mal employés, que le jeu de certains acteurs est mauvais, etc...
Je n'en ai pas aimé certains mais ils n'étaient pas forcément ratés.

Donc, je passe mon tour...Je serai peut-être mieux inspirée demain!

ajoncs.jpg, mars 2022


mARTch: Un morceau de musique des 80's



Ni hésitation, ni explications...C'est comme ça...
 


 

mARTach: Une oeuvre surréaliste

J'ai découvert le surréalisme en classe de Terminale, en cours de philo. Notre professeur nous faisait alors travailler sur Freud et la psychanalyse. Démarche audacieuse à cette époque dans un lycée de "Jeunes filles"!!
Cela m'a passionnée, comme tout ce qui venait de cette prof me passionnait.
Mais il faut que je sois franche, je n'ai jamais vraiment été touchée par la peinture surréaliste à l'exception de quelques toiles de Dali ou Magritte. Aujourd'hui je trouve qu'on a dévalorisé l'oeuvre de Magritte en la convoquant pour toute occasion.
A Barcelone, j'ai beaucoup aimé la fondation Joan Miro mais plus intellectuellement que de façon sensible. Par contre je garde un souvenir ébloui de la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, c'est là que j'ai découvert les sculpures extraordinaires de Giacometti. Mais le musée n'abrite pas que des oeuvres surréalistes.


maeght.jpg, mars 2022

Aussi ce n'est pas une peinture que j'ai choisie pour illustrer le thème du jour mais une oeuvre très connue du photographe surréaliste Man Ray qui appartient à mon Panthéon personnel des photographes! Cette photo m'émeut énormément.


man_ray.jpg, mars 2022

mARTch: Une danse

Une danse...de salon? de boîte?...
J'ai aimé passionnément danser le rock avec mon Homme, mais ça c'est très loin!
Une danse...spectacle?
J'ai assisté à quelques spectaces chorégraphiques, mais ça ne me touche pas trop!
Une danse?...Jer vais rester dans les références musicales. Une danse inoubliable: celle du prologue de West Side Story, (la version de Jerôme Robbins et Robert Wise réalisé en 1961). Pour moi c'est une pure merveille de chorégraphie.
 

 

 



 

 

 

- page 1 de 36