PAROLES FUGACES

Mots tracés sur le sable, petits écrits virtuels, images rêvées...Parfois Ombre, parfois Lumière...

Aller au menu

"Entre les lignes"

avatar.png


C'est ainsi que s'intitulait le projet de l'architecte américain d’origine polonaise, Daniel Libeskind [1] à qui fut confié en 1988 le projet de construction du "Jüdisches Museum". Inauguré en 2001, le musée est réparti en 2 édifices:, d'une part le Kollegienhaus, bâtiment baroque du XVIIIème, en partie détruit pendant la guerre et reconstruit après 45, d'autre part le bâtiment moderne. La façade de celui-ci, recouverte de zinc monoxydé dont la couleur va se modifier au cours des années à venir est entaillée de meurtrières qui évoquent des cicatrices. Elles ont été créées à partir de la projection sur les murs d'un plan de Berlin sur lequel les principaux lieux du judaïsme berlinois étaient reliés par des traits dont la projection a créé des schémas aléatoires sur les façades.

musee.jpg

l'ensemble des bâtiments (cliché documentaire)

La majeure partie du bâtiment est consacré à la religion judaïque et à l'histoire de la communauté juive de Berlin. La partie souterraine, située à douze mètres de profondeur, à laquelle on accède depuis le bâtiment ancien par une toute petite entrée est constituée de trois corridors, les "Axes". Leur parcours est une véritable épreuve à la fois physique et psychique! Le premier, “l’axe de la Continuité“ conduit au musée, avec son exposition permanente, le deuxième, “l’axe de l’Exil, mène au "jardin de l'exil", le troisième , “l’axe de l’Holocauste”“, s'achève par la “Tour de l’Holocauste”: par une lourde porte d'acier, on accède à une tour éclairée par un filet de lumière, dans laquelle une climatisation diffuse en permanence de l'air froid. Cinq espaces, des puits de béton de la hauteur de l'édifice, vides et fermés, les "Voids", symbolisent la destruction de la culture juive à Berlin. Ils symbolisent l'absence. Un sixième est accessible, le "Vide de la Mémoire", il est occupé par une installation de l'artiste Menasche Kadischman, des milliers de disques métalliques figurant des visages aux bouches ouvertes. Je n'ai découvert que plus tard à la lecture de la documentation que j'ai pu trouver sur la conception architecturale de ce musée qu'il est prévu que le visiteur marche sur cette installation faisant ainsi résonner et grincer ces visages sans vie!
Dans cet univers oppressant, j'ai perdu totalement la notion du temps et l'impact de la visite a été véritablement physique!

axe_0.jpg


jardin_exil.jpg

jardin_exil_1.jpg


le jardin de l'exil, constitué de 49 piliers inégaux de béton contenant la terre de 40 terres d'exil pour les juifs et plantés à leur sommet d'oliviers.

void_memoire.jpg

void_memoire_1.jpg

Note

[1] architecte de Groud Zero

Lieu de mémoire

avatar.png

J'y suis allée deux fois:
La première fois, je venais de remonter Unter den Linden, j'avais franchi la Brandeburger Tor et je regagnais Potsdamer Platz, il y avait du monde en cette fin de journée, j'étais fatiguée et peu réceptive. J'y suis donc retournée le lendemain, c'était le samedi, en tout début d'après-midi, j'étais pratiquement seule.

memorial_0.jpg

L' édification du Mémorial aux juifs assassinés d'Europe, sur l'emplacement du bunker de Goebbels, devenu ensuite un no man's land qui bordait le Mur, fut décidée par le Bundestag en 1999; conçu par l'architecte américain Peter Eisenmann, il fut achevé le 8 mai 2005. Il est constitué de 2711 blocs de béton rectangulaires, assemblés en damier sur un sol inégal, rappelant des stèles mortuaires.
Le lieu est ouvert, chacun peut déambuler entre les stèles...
memorial_1.jpg

memorial_3.jpg

Le lieu m'a à la fois impressionnée et mise mal à l'aise. La symbolique y est évidente et l'architecte a atteint son objectif; c'est bien aussi qu'il soit ainsi intégré à la vie particulièrement animée de ce quartier. Mais, en même temps, on y croise des gens qui se photographient devant les stèles, des enfants qui grimpent dessus, certains mangent, s'assoient, s'interpellent...Où sont alors les notions de recueillement et de souvenir que le mémorial est censé raviver?


memorial_2.jpg


- page 1 de 10